LES 50 ANS DE LA LOI NEUWIRTH ET DE LA PILULE CÉLÉBRÉS AU SÉNAT
Partager

A l’occasion du 50ème anniversaire de la loi Neuwirth, le jeudi 9 février 2017, un timbre à l’effigie de Lucien Neuwirth, ancien résistant et parlementaire a été inauguré au Sénat. Plusieurs sénatrices et sénateurs membres de la délégation des droits des femmes du Sénat étaient présents, ainsi que Gérard Larcher, Président du Sénat, Laurence Rossignol, ministre de la Famille, de l’Enfance et des Droits des Femmes et Philippe Wahl, Président directeur général de La Poste.

Ce n’est que le 28 décembre 1967, après avoir repoussé onze propositions de loi successives en dix ans, que l’Assemblée Nationale adopte la loi proposée par le député Lucien Neuwirth. Ce dernier a permis la légalisation de la contraception et ainsi l’abrogation de la loi de 1920 qui interdisait la vente et l’utilisation d’un quelconque produit contraceptif.

Les interventions lors de la cérémonie ont souligné le rôle de cette loi en faveur de l’émancipation des femmes et le combat de Lucien Neuwirth dans une France encore très conservatrice, alors que seulement cinq femmes siégeaient au Sénat à cette époque.

Le sénateur Alain Gournac (LR) a salué le courage de Lucien Neuwirth en évoquant son engagement dès seize ans dans la résistance, et plus tard sa démarche pionnière au Parlement.

Pour Corinne Bouchoux, son combat féministe est encore d’actualité et il doit continuer. La sénatrice Brigitte Gonthier-Morin (CRC) a démontré qu’avec les politiques menées par le nouveau Président des Etats-Unis, visant à prohiber tout financement fédéral des centres médicaux pratiquant les IVG, rien n’est définitivement acquis.  Les sénatrices Annick Billon (UDI) et Françoise Laborde (RDSE) lui ont également rendu hommage.

La co-présidente du Planning familial français Véronique Séhier appelle à la vigilance. Elle a signalé aussi les difficultés auxquelles le Planning familial fait face, dans certains départements où des centres voient leurs budgets restreints.

Enfin, Laurence Rossignol, la ministre de la Famille, de l’Enfance et des Droits des Femmes a souhaité que ce timbre puisse faire voyager le message qu’il porte, particulièrement dans les pays où les droits des femmes sont attaqués.

La commémoration de la loi Neuwirth est aussi l’occasion de rappeler aux parlementaires leur rôle positif pour faire évoluer la société et l’émancipation des citoyennes et citoyens.

Pour plus d’informations sur la contraception, le site internet du Planning familial

Pour acheter le timbre, le site internet de la Poste

 

Crédits photo: Sénat – CL