NON aux expulsions d’étudiants étrangers
Partager

Corinne BOUCHOUX et Matthieu  ORPHELIN (Vice président écologiste de la Région) ont soutenu la rassemblement organisé par Réseau Universités Sans Frontières le mercredi 14 mars afin de témoigner de leur solidarité envers trois étudiants étrangers menacés d’expulsion.
Communiqué de RUSF :
Depuis décembre 2011, le Réseau Universités Sans Frontières (RUSF) se mobilise sans relâche pour soutenir les étudiant-e-s étrangers-ères qui sont menacé-e-s d’expulsions.
 Le RUSF Angers a déjà obtenu plusieurs régularisations grâce à la mobilisation collective. Aujourd’hui, plusieurs personnes ont besoin de notre solidarité :
• Renjian, lycéen. La préfecture avait assuré un réexamen du dossier ! Sans nouvelles depuis, Renjian vit dans l’incertitude la plus totale !
• Boris, lycéen. Après une formation réussie, il doit passer ses examens à la fin de l’année ! Il est aujourd’hui menacé d’expulsion !
• Yannick, ancien étudiant, basketteur de haut niveau à Angers, à qui la préfecture a refusé un changement de statut qui lui aurait permis de démarrer une nouvelle formation !
Le RUSF en a assez de ces menaces d’expulsions qui empoisonnent la vie de personnes qui ne demandent qu’à vivre et étudier tranquillement, sans avoir une préfecture aux ordres du gouvernement qui s’ingère dans leur vie!
Le RUSF appelle donc à un rassemblement massif le mercredi 14 mars à 17h30 devant la préfecture (place M. Debré), pour assurer notre soutien à Renjian, Boris et Yannick, mais aussi pour manifester notre opposition à la politique du gouvernement en matière d’immigration !
Parce qu’étudier est un droit et pas un privilège,
Renjian, Boris et Yannick doivent rester en France !